EXIGENCES D'ADN AVEC LE

SHORTHORN CANADIEN

L’ADN est le terme générique pour « acide désoxyribonucléique » qui transporte l’information génétique dans les cellules de tous les organismes vivants. Les tests d’ADN chez les bovins de boucherie sont couramment utilisés pour : Vérification de parenté • Détection d’anomalies génétiques (conditions/défauts) • Détermination des caractéristiques (cornes/sans cornes, couleur) • Augmentation de la précision des EPD (GE-EPD).

 

OPTIONS DE TESTS D’ADN

Consultez la section Frais et formulaires pour obtenir le tarif complet des services de génomique et le bon de commande.

divider.jpg

GGP-100K Forfait Combiné

Comprend les GE-EPD, la vérification de parenté, 4 tests de défauts/de condition [TH, PHA, DS, Myostatin]

divider.jpg

GGP – 100K

Comprend la vérification de parenté et GE-EPD

divider.jpg

Panneau SNP de base (200 SNP)

Comprend uniquement la vérification parenté

EXIGENCES DE LA CSA

  1. Tous les taureaux qui engendreront de la progéniture doivent être vérifiés par un test ADN avant que leur progéniture puisse être enregistrée.

  2. Tous les taureaux qui vont engendrer de la progéniture doivent être testés pour le TH afin d’enregistrer leur progéniture OU un taureau dont le père et la mère ont tous deux été testés pour le TH peut être considéré comme EXEMPT de TH par son pedigree et ne nécessite donc pas le test TH. REMARQUE : Le résultat du test TH n’aura aucune incidence sur l’admissibilité à l’enregistrement.

  3. Tous les veaux embryonnés doivent être vérifiés par un test d’ADN effectué à la mère et 
    au père. Par conséquent, toutes les mères et tous les pères de veaux embryonnés doivent avoir leur ADN enregistré.​

À PROPOS DE L’ADN

Vers 2015, la technologie ADN standard utilisée pour toutes les races bovines est devenue le test SNP. La technologie SNP (Single Nucleotide Polymorphism) peut isoler des dizaines de milliers de marqueurs, ce qui, comparé à une technologie plus ancienne (STR Microsatellite DNA), entraîne moins d’erreurs, une automatisation plus facile et souvent moins coûteuse, et fournit suffisamment de matériel génomique pour produire des GE-EPD.

En 2017, l’IGS (division de l’American Simmental Association) a mis au point les GE-EPD, qui
sont les EPD originaux créés à partir des poids à la naissance, au sevrage et le poids à un an
soumis par les éleveurs, et en ajoutant les données des marqueurs génomiques de l’ADN (à

partir des échantillons de tests SNP) pour produire des EPD améliorés par la génomique qui
sont nettement plus précis.

 

Les GE-EPD ne sont disponibles que pour les animaux dont l’ADN présente le SNP GGP-uLD 30K ou plus. On peut les repérer dans le Digital Beef Registry (registre numérique des bovins) par la présence d’un surlignage jaune sur les chiffres EPD des animaux.

Tous les tests d’ADN standard actuels sont SNP. Occasionnellement, un père ou une mère peut avoir un ancien ADN microsatellite enregistré. Les enregistrements d’ADN SNP et d’ADN microsatellites ne peuvent pas être comparés, et par conséquent, un ADN microsatellite spécial devra être effectué sur le nouvel animal testé afin de le comparer à l’ancien ADN de la mère ou du père, ou si un ancien échantillon est encore disponible en stockage sur la mère ou le père, il peut être possible d’effectuer un nouveau test SNP sur l’ancien échantillon. Le bureau d’enregistrement informera le membre si cette situation se présente.